Articles de presse

  • La Provence, février 2017.

la provence 2017.jpg

  • Vaucluse Matin, 2017

FullSizeRender.jpg

 

  • Article paru dans La Provence, le 22 avril 2013

Des pistes pour communiquer sereinement avec l’enfant

Photos C.D.

Maud Ryaux-Noudel anime ces formations ouvertes à tous.

Se mettre à la place des enfants« , voilà ce que conseille Maud Ryaux-Noudel, formatrice pour parents et professionnels de l’enfance.

Au sein des ateliers qu’elle anime, la créatrice de « Fais le lien » propose de donner des pistes pour dédramatiser une situation, raisonner de manière positive, aider l’enfant à avoir confiance en lui et donne des idées pour innover au quotidien. Inspirée par la méthode Faber et Mazlish (auteur de « Parents épanouis, enfants épanouis ») elle a pour ligne de conduite « parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent ».
« En France, nous avons appris à raisonner de manière négative, alors qu’observer les choses positives d’une situation permettra à l’enfant d’évoluer. Par exemple, ma fille, préparée à partir à l’école, arrive les cheveux mal coiffés et les chaussures sales. Au lieu de faire remarquer ces défauts, mieux vaut la féliciter sur le choix de sa chemise en accord avec son pantalon puis lui demander d’aller changer ses chaussures, au lieu d’attaquer directement les points négatifs. L’enfant, ainsi, ne se braquera pas », image Maud Ryaux-Noudel.

Des mises en situation qui permettront aux stagiaires d’appréhender d’une manière nouvelle la vie quotidienne. Accepter la colère des petits, leur tristesse, respecter leurs sentiments, savoir appliquer des sanctions constructives, éviter de tourner en rond… grâce à sept séances, l’animatrice donnera des idées pour venir à bout de vos petits bouts !
« Aider les enfants aux prises avec des sentiments pénibles ; Susciter la coopération ; Remplacer la punition ; Encourager l’autonomie ; Compliments et estime de soi ; Aider les enfants à cesser de jouer des rôles » sont les thèmes abordés. Cet atelier se compose de sept séances de 2 h 30 ou de trois journées de 6 heures. La formatrice s’adaptera aux disponibilités des groupes constitués.

« Fais le lien » Maud Ryaux-Noudel www.faislelien.fr ; 06 63 98 91 56.

Caroline Denime

  • Article paru dans Vaucluse Matin, avril 2013

Article Vaucluse matin